[abonnement gratuit]

l'auteur de l'article

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
webmaster de galerie-photo
professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes de 2002 à 2005

Formation : ingénieur IBM
et ancien élève des Beaux-Arts de Paris

Phonem
28 rue de la Madeleine
30000 Nimes
phonem.productivite@(ntispam)gmail.com
www.photographie-peinture.com
[acheter des oeuvres sur
www.nature-morte.com]



Organise
des stages photographiques
Exposition en cours :
Galerie La Quincaillerie, Barjac

 

 
BILL WOOD'S BUSINESS.
Catalogue de l'exposition présentée par l'International Center of Photography, New York
(en anglais)

 

 

Notes de lecture, 
"Bill Wood's business"

(Le travail de Bill Wood)

par Henri Peyre

 

Né en 1912 et mort en 1973, Bill Wood a exercé son activité de photographe de quartier à Fort-Worth, au Texas.

L'exposition dont ce livre est le catalogue a été faite des années après la fin de son activité à partir d'une sélection de ses clichés au travers de plusieurs dizaines de milliers d'images représentant l'ensemble de la production professionnelle du photographe, réunies par plusieurs personnes, dont les auteurs Diane Keaton et Marvin Heiferman.

Ces images sont banales et ne peuvent pas passer pour de bonnes photographies dans le sens ordinaire du mot. Ce sont des images directes, à la lumière basique ; pourtant elles retiennent l'attention parce qu'elles témoignent de la vitalité de l'Amérique des années cinquante d'une façon simple et épanouie.

 


Mutual Saving & Loan Association at 8th and Throckmorton Streets, Fort Worth, Texas (1958)
[Mutuelle et Association de prêt à l'angle de la 8ème rue et de la rue de Throckmorton, Fort Worth, Texas (1958)]

 

On sait peu de chose sur l'auteur des photographies. Il semble que Bill Wood ait été "un garçon charmant, père de famille et travailleur infatigable, qui aimait les nœuds papillons, les barbe-culs et le ping-pong"1.

Né et mort à Fort Worth, Bill Wood avait un magasin de photo où il vendait aux amateurs des appareils, des ampoules de flashs et traitait leurs tirages. En plus du magasin, et c'est ce qui nous intéresse ici, Bill Wood avait une activité de photographe essentiellement tournée vers les petites entreprises, les associations et quelques citoyens de sa ville.

Au maximum de son activité, sa boutique s'étendait sur 2 étages dans une des rues principales de la ville ; sa femme l'aidait en prenant les rendez-vous et en faisant la comptabilité. Il prit un associé pour l'aider dans la photographie d'entreprise et eut jusqu'à 25 employés pour le développement et le tirage des travaux noir et blanc collectés jusque dans les villes avoisinantes... jusqu'à ce que la diffusion du film Polaroid vienne affaiblir considérablement son activité.

 


"Greetings from our house to your house, Merry Christmas, Happy new year"
Photo shoot for 25 Christmas cards. Mr. and  Mrs. Ray and Naymond Myers, 1947
["Salutations de notre maison à votre maison, Joyeux Noël, Bonne année"
Photo pour 25 Cartes de Noël. M. et Mme. Ray et Naymond Myers, 1947]

 

En 1940, 9 studios de photographes figuraient dans l'annuaire de Fort Worth. Ce nombre passa à 35 dans les années 1950. Certains étaient spécialisés, pas celui de Bill qui aimait, semble-t-il, sa liberté.

Dès ses débuts dans les années trente, Bill se fit une réputation de photographe de faits divers ; il était du genre à avoir dans sa voiture un récepteur radio à ondes courtes branché sur les fréquences utilisées par la police. Il vendait ses images aux journaux locaux.


Bill Wood dans les années 40

Après son mariage il s'orienta vers une pratique qui ressemblait, nous dit Marvin Heiferman1, plus à celle des médecins : il était toujours "prêt, de bonne volonté, et suffisamment sûr de lui et compétent pour pouvoir se frotter à toutes les situations possibles qu'il allait trouver sur sa route".

Bill avait un excellent sens du commerce ; toutes les voitures qu'il eut étaient décorées au couleur de son studio, toutes les photographies faites pour ses clients étaient frappées d'une légende : "Another Picture Took by Bill Wood" (Une Autre photographie, par Bill Wood), il faisait régulièrement de la publicité pour son studio au moyen de jingles diffusés à la radio et distribuait des publicités où il figurait en caricature.

 


Typing class, 1955
[Classe d'apprentissage de la machine à écrire, 1955]

 

Incorporé dans la Marine en 1944, Bill laisse temporairement le studio aux bons soins de son père. Lorsqu'il revient, la ville commence à connaître un énorme développement, mais sans que le pouvoir des anciennes familles qui la tenaient et auxquelles Bill était parfaitement intégré ne soit remis en cause. Bill montera en puissance avec elles, dans une période où se met en place l'hyperconsommation, et où communiquer sur son hyper activité est une preuve qu'on a la belle vie, qu'on est où on doit être et qu'on fait ce qu'on doit faire.

 


Construction of First National Bank, Fort Worth, Texas, 1958
[Construction de la First National Bank, Fort Worth, Texas, 1958]

 

En 1970, Bill Wood, qui fume depuis l'âge de 12 ans - et qui a l'habitude de dire par plaisanterie qu'il mesure le temps de développement de ses négatifs par la durée de la combustion d'une cigarette - est atteint par un cancer du poumon. Bientôt il ne peut plus travailler. Sa femmes et ses sœurs organisent la vente du fond de commerce et le soignent. Il meurt en 1973. Le fond de commerce lui-même ne lui survivra pas plus de deux ans. Les acquéreurs n'avaient pas l'entregent et le carnet d'adresses suffisant pour continuer l'activité de Bill.

 


Group of men, most dressed in women's clothing, 1950s
[Groupe d'hommes, la plupart déguisés en femmes, 1950]

 

Les négatifs de Bill Wood sont généralement dans les formats 4x5 ou 8x10, des formats suffisamment grands pour avoir un peu impressionné les modèles et les avoir motivés à la pose. En même temps, le regard du photographe est collaboratif et bienveillant, et sans aucune prétention. C'est en cela que ces images fascinent aujourd'hui ; le sujet et le photographe sont d'accord et cet accord, fortement cimenté par les valeurs d'une époque, traverse la photographie jusqu'au spectateur sans être ralenti par le moindre second degré, ou le moindre esprit critique. Leur obscénité tranquille et sereine nous touche donc brutalement.

Le livre est de ce fait un des livres de photographie les plus forts et les plus intéressants que nous ayons eu dans les mains depuis quelques temps. Nous en recommandons vivement l'acquisition.

 


Five Lion's Club members, including Harry Taylor, Sr., Director of Recreation for the City of Fort Worth (center), and Blake Yeager, principal of Eastland Elementary School (far right) in basketball shorts, 1960s.
[Cinq membres du Lion's Club, dont Harry Taylor Sr, Directeur des loisirs pour la ville de Fort Worth (au centre), et Blake Yeager, principal de l'Ecole Elémentaire d'Eastland (à l'extrême droite), en short de basket, vers 1960]

 


Masonic High School, 1966
[Lycée Maçonnique, 1966]

 


New housing development, 1950s
[Nouveaux lotissements, vers 1950]

 


Supervisor training his staff, 1963
[Directeur formant son personnel, 1963]

 

 

 

 
BILL WOOD'S BUSINESS.
Catalogue de l'exposition présentée par l'International Center of Photography, New York (en anglais)

 

 

1 Marvin Heiferman, Bill Wood's business, p 17

 

Dernière mise à jour : 2012

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)