[abonnement gratuit]

l'auteur

 

Rénald OZEEL
Chef Projet Qualité
dans l'automobile
37, rue JB Marquant
59147 Gondecourt
Tél.:03.20.62.51.99


 
 

pratique la photo
depuis l'âge de 10 ans
Adepte à 100%
de l'argentique
noir et blanc
développe et tire lui-même
ses tirages baryté
sur un DURST CLS 2000

Hasselblad 500CM pour
le portrait en studio
Technica IV 13X18 et Toyo 8X10 pour
la photographie de paysage, Kodak Rochester 24X30 pour les procédés anciens


attiré par le passé industriel
du Valenciennois
où il réside, les anciennes mines
du bassin minier
ou les vieilles forges à l'arrêt
de la région
de Charleroi ou de Bruxelles

 

Merci à Georges Laloire
pour sa relecture attentive

 

 

Décollage / recollage d'un objectif ancien

par Renald Ozeel

 

Suite à la demande de plusieurs personnes, voici un petit article sur le décollage d’un bloc optique collé au baume du Canada puis son recollage .

J’ai testé le procédé sur une optique datant de 1933, un Leica Elmar 5cm version nickel. Ce n'est certes pas une optique qui a sa place dans notre forum grand format, mais la technique sera identique sur vos vieilles optiques, que ce soit de chambre ou d’agrandisseur comme les anciens Rodagon qui sont sujets au décollement de lentilles. Cette optique présente un décollement des lentilles sur son groupe arrière. Ici, ce n’est pas un décollement périphérique, mais un décollement diffus, sous forme de fleurs de givre sur toute la surface de l’élément. Aucun professionnel ne veut réaliser la restauration de ce groupe arrière ; je tente l’expérience. Je ne veux pas que cet objectif finisse en presse-papier.

La première étape est de démonter l’objectif afin d’accéder au groupe arrière qui, dans mon cas, est collé dans un insert en laiton, lui-même vissé sur le corps arrière du fût de l’objectif. Il faut donc commencer par dessertir les deux lentilles de l’insert. Après quelques lectures sur le net, je décide de prendre l’option de placer le groupe arrière dans une casserole d’eau bouillante.

Avant de faire les opérations qui suivent, bien repérer par un schéma ou une photographie l'assemblage des lentilles afin de les remettre dans le bon sens au recollage.

Attentif à protéger les lentilles du contact avec le fond de la casserole, les remous dûs à l’ébullition pouvant les choquer sur les parois, je dépose le bloc optique dans une louche en silicone. Au bout de dix minutes, toujours rien. A la vingtième minute, les deux lentilles commencent à glisser de l’insert ; encore 10 minutes et elles sortent très facilement. Comme vous faites bouillir au moins trente minutes, pensez à faire le niveau d'eau dans la casserole ; l'évaporation va vite.

Ensuite, je renouvelle l'opération pour séparer les deux lentilles. Elles ont été chauffées précédemment : les dissocier ne prend que 5 minutes.

Tout est maintenant désassemblé, mais encore très sale, avec des résidus de baume du Canada. Procurez-vous un solvant ; attention toutefois avec la compatibilité de celui-ci si vous avez des lentilles traitées. Dans mon cas, aucun traitement de surface : j’ai donc utilisé de l’isopropanol. De la térébenthine devrait faire l’affaire. Les résidus se sont dilués instantanément laissant apparaitre l’aspect cristallin des lentilles.

Petite remarque en passant : en voyant à quelle vitesse l’isopropanol fond le baume, je me dis qu’un bain prolongé des lentilles dans un solvant devrait les désassembler sans passer par l’opération de chauffe dans l’eau bouillante. A tester.

Reste maintenant à recoller les lentilles. Deux choix s’offrent à moi :
- soit l’utilisation d’une colle UV moderne,
- soit le réemploi du baume du Canada.

Je choisis la seconde solution pour plusieurs raisons :
- faible coût d’achat du baume, qui coûte trois fois moins cher que la colle,
- durée de conservation très longue, contrairement à la colle UV qui ne se garde que quelques semaines,
- et surtout pour le côté réversible de l’opération, car si vous vous trompez dans l’assemblage ou l’alignement des lentilles, vous pouvez aisément les désassembler et recommencer ensuite, chose plus compliquée avec la colle UV (mais pas impossible avec l’utilisation de solvant plus que toxiques). Attention si vous optez pour une colle UV, il faut faire le choix entre les différents indices de réfraction disponibles.

J’ai commandé mon flacon de baume du Canada chez Jeulin en France : http://www.jeulin.fr/fr/a-a1043965-edc1000003/article/10719984-Baume-du-Canada-sirupeux-25-mL-.html#.UPPQVeghlXk

Dans l’attente de sa livraison, j’ai fait des recherches sur le net et je suis tombé sur le manuel d'optique de Lucien Dodin qui donne de précieuses informations sur le collage des lentilles à partir de la page 118 : http://lesprismes.free.fr/optique/manuel_complet.pdf

A réception du baume du Canada à la maison, et à défaut d’utiliser la plaque chauffante que nous préconise Mr Dodin pour chauffer le baume et les lentilles, j’utilise la plaque vitro céramique de ma femme. Mr Dodin préconise d’utiliser une plaque chauffante, branchée sur un transformateur 220/110V afin que celle-ci, réglée au minimum atteigne les 100°-150°C. Il dispose aussi une plaque métallique au-dessus afin d’uniformiser la chauffe.

Je dépose donc l’insert, les lentilles et le baume (afin de le fluidifier) sur la plaque durant 20 minutes à une température avoisinant les 80 degrés.

Après avoir dégraissé et dépoussiéré une dernière fois les lentilles, je dépose une belle goutte de baume du Canada dans la partie concave de la lentille, qui recevra par la suite la lentille convexe. La quantité de baume est fonction de la taille des lentilles ; dans mon cas, elles ne font guère que 15mm de diamètre. N’ayez pas peur d’en mettre trop, cela déborde mais l’excédent s’enlève facilement par la suite.

Avant l’assemblage des deux lentilles, Lucien Dodin préconise de laisser reposer le baume quelques secondes afin que les solvants incorporés dans le baume s’évaporent. Il utilise le baume tel quel sans le diluer au xylène ou à l’essence de térébenthine. Je suis ses conseils.

C’est là que le dépoussiérage des surfaces à coller montre toute son importance : s’il reste une poussière, vous n’arriverez pas à chasser l’air entre les deux lentilles.

Pour l’assemblage final, j’ai appliqué la lentille convexe, plus fine, sur la concave, en exerçant une légère pression de mon doigt sur la lentille et en faisant des mouvements de balancier afin que le baume se répartisse uniformément. Ici, pas de problème de repérage du sens de la convexe... moi qui croyait que celle-ci était symétrique ! Elle ne l’est pas, une seule de ses deux surfaces épouse parfaitement la lentille concave.

Une fois les deux lentilles assemblées, je glisse l' ensemble dans l’insert en laiton, préalablement nettoyé de toute trace de résidu. Le cordon de surplus de baume entre les deux lentilles sert à sceller les lentilles dans l’insert. Pas de précipitation dans les manipulations... il faut plusieurs jours voire plusieurs semaines avant que le baume ne se fige.

Ici, c’est donc mon insert, usiné au plus juste, qui centre mes deux lentilles ; pour ceux qui ne disposent pas d’insert, utiliser si possible deux sections en V pour les centrer.

N’ayez pas peur de salir vos lentilles avec l’excédent de baume ; vous les dégraisserez très facilement avec les produits cités plus haut.

Voilà, le plus gros est fait, il faut patienter maintenant une bonne semaine avant de tout remonter. Certains accélèrent l’opération en cuisant le baume dans un four, je n’ai pas tenté l'opération. Laissez vos lentilles à la verticale, la gravité aidera les deux lentilles à bien se positionner. Au final, je n’ai eu aucune inclusion de bulle d’air ni de poussière. La lentille est bien cristalline, sans coloration jaunâtre comme on aurait pu le supposer à la vue de la couleur du baume.

 

   

 

 

dernière modification de cet article : 2013

 

 

     

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)