[abonnement gratuit]


 

 

Xiao Chuan SUN

 

Xiao Chuan, où ont été prises ces photographies ?

J’ai pris ces photographies au sud de Shen Yang, en Chine.

J'ai commencé cette série de photographie en grand format 4X5 depuis un an. Je veux montrer le grand changement qui se produit autour de moi.

Comme j'habite Shen Yang, j'ai choisi une zone de ma ville qui se développe à toute vitesse. Cette zone s’appelle HUN Nan ; c'est un quartier de la ville où j'habite depuis 2008. Ce quartier était rural. Les paysans sont partis et les champs sont tous en train de se transformer en chantiers.

 

Comment êtes-vous venu à la photographie ?

Après mes études au lycée, je me suis présenté au concours d’entrée à l’Ecole des Beaux-arts Lu Xun à Shen Yang où j'ai choisi la photographie comme spécialité. J'ai séjourné en France avant de revenir à Shen Yang où je suis devenu professeur de photographie.

 


© Xiao Chuan Sun

le photographe

Xiao Chuan SUN

Vit et travail à Shen Yang (Chine)
 Professeur département de la photographie
Ecole des Beaux-Arts Luxun
Formation
2003-2006 Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles / France
1997-2001 Licence de photographie
Ecole des Beaux-Arts Luxun de Shen Yang / Chine
xiaochuan.sun@gmail.com

 

 

 

Pensez-vous que votre passage en France a beaucoup changé votre façon de photographier ?

Evidemment. Après l’école Lun Xun j'ai poursuivi mes études de photographie en France. Surtout, j'ai passé trois ans à l’Ecole d’Arles. J'y ai découvert de nombreux photographes contemporains comme Robert Adams, Lewis Baltz, Paul Graham, Martin Parr, Valérie Belin, Georges Rousse.

Je pense aujourd'hui que le plus important est la façon de réfléchir sur la photographie ; ensuite de réaliser des travaux personnels. 

 

Quelle est votre position personnelle par rapport à ces immenses changements en Chine ?

Je suis photographe. Je photographie ce que je sens autour de moi.

J’ai 33 ans ; et c'est il y a 33 ans que la Chine a ouvert sa porte. Personne ne peut échapper aux immenses changements en cours. Il surgit des problèmes sociaux. Les valeurs traditionnelles sont en train de disparaître. Je documente ces changements pour aider à mieux comprendre nos vies modernes.

 

 


© Xiao Chuan Sun

 

Merci à Georges Laloire
pour sa relecture attentive

 

 

 
   

Il y a peu de personnages dans vos images : la photographie de personnes vous intéresse-t-elle moins que celle des bâtiments ?

Peut être suis-je plus intéressé par le paysage et l’objet, mais ça dépend du sujet. Dans cette série photographique je réduis volontairement l'apparition humaine parce que, dans les immenses changements en cours, ce qui m'a le plus touché est la construction et la destruction partout présentes.

Nous sommes si minuscules par rapport à tous ces bâtiments.

 

 


© Xiao Chuan Sun

     

Avec quel matériel travaillez-vous ?

Pour cette série je travaille avec une chambre CAMBO monorail 4x5". J'utilise les pellicules Fuji Pro160 C en négatif couleur. Il m'arrive d'employer aussi un Mamiya RB67.

J'ai fait ce choix parce que le grand format peut donner une vision solide, avec une couleur et une gamme de tonalité vraiment exquises.

 

 


© Xiao Chuan Sun

     

 

 


© Xiao Chuan Sun

     
     
     
   

dernière modification de cet article : 2012

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)