[abonnement gratuit]

l'auteur

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
webmaster de galerie-photo
professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes de 2002 à 2005

Formation : ingénieur IBM
et ancien élève des Beaux-Arts de Paris

Phonem
28 rue de la Madeleine
30000 Nimes
phonem.productivite@(ntispam)gmail.com
www.photographie-peinture.com
[acheter des oeuvres sur
www.nature-morte.com]



Organise
des stages photographiques
Exposition en cours :
Galerie La Quincaillerie, Barjac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le plan film : 180 Mo sur 4 g.

Je baigne dans l'informatique depuis que l'ordinateur personnel est né. Contrairement à beaucoup de photographes qui sont obligés de venir à l'informatique, je suis un informaticien qui s'est intéressé à la photographie. On me fera donc le crédit de bien vouloir considérer que je ne me place pas dans un débat "anciens" (argentique) contre "modernes" (numérique). Je pratique l'informatique souvent plus de 10 heures par jour et j'en connais bien les avantages et les faiblesses... C'est d'expérience que j'aimerais vous parler de certains atouts déterminants du support argentique en grand format. 
La tonalité générale de ces quelques réflexions est : "la prise de vue sur plan-film est le meilleur point d'entrée dans la chaîne numérique en photographie haute résolution". J'ai conscience par ailleurs que le procédé ne peut pas convenir dans des conditions de production quand on est pressé ou si on a besoin de prendre 100 photos pour en faire une bonne. L'approche, comme celle du site en général, est donc résolument axée "qualité" et photographie artistique.

180 Mo sur 4 g

Très haute résolution 
Avec le plan-film 4x5, le photographe dispose d'un support capable de stocker une quantité d'information d'environ équivalente à celle contenue sur un dos numérique 50mp.

Rapport qualité/poids remarquable
Si on veut bien observer que ces 180 Mo sont contenus sur un support de 4g, on peut admettre que le rapport qualité/poids est excellent.
La quantité d'information stockée sur le plan-film permet en 300 points par pouce (imprimeur ou impression de qualité photographique) de couvrir une surface de 60x75 cm en très haute résolution.

Mémoire morte autonome de longue durée
Le plan film se comporte comme une mémoire morte qui tient plus de 30 ans en couleur et plus de 60 ans en noir et blanc sans dispositif de conservation particulier.

Fiabilité de la conservation : permanence de l’information testée par des milliers d’utilisateurs dans le monde.

Pas besoin de lecteur spécial pour avoir un aperçu de son contenu

On peut utiliser directement le support pour montrer les épreuves à des tiers qui n’ont pas d’équipement informatique ou photographique.

Support facilement transportable et archivable
Le plan-film ne pèse que 4g, on l’a dit, mais il est aussi complètement plat. Les supports sont empilables sans aucun risque.

Il ne vous arrivera pas - comme en informatique - de perdre vos informations lors de la disparition d'une génération de matériel, au contraire :

Un support qui s’adapte aux générations informatiques à venir

Le plan-film est sans arrêt valorisé par l’amélioration rapide des technologies de scanners bon marché. Chaque génération de scanner améliore l'analyse des couleurs présentes sur le plan-film. On peut dire que la compatibilité entre matériel informatique et support argentique s'améliore au fur et à mesure de l'évolution technique.

De son côté, le plan film est un premier maillon très stable de la chaîne numérique : le matériel d’acquisition est 100% compatible avec les appareils photographiques des 30 dernières années. Rares sont les exemples de procédés qui ont une durée de vie aussi longue. Il y a certes eu des améliorations mais globalement le procédé est le même que celui employé au début du XXème siècle.

Lors de la prise de vue, besoin d’électricité 0. 
Procédé de prise de vue 100% mécanique

Si vous avez une cellule au sélénium et si vous ne faites pas votre photographie au flash, vous n’avez aucun besoin d’électricité. Ceux d’entre vous qui prennent des photographies dehors l’hiver apprécieront.
Tous ceux qui vivent toute la journée dans la sujétion de machines capricieuses, comme moi, apprécient particulièrement cet aspect franc des chambres photographiques ! Le rustique de haute qualité est vraiment une valeur d'avenir ! 

Baisse de prix

La baisse importante de prix entre les générations de scanner démocratise progressivement le scan grand format.
Les chambres se trouvent à la pelle en occasion.

Traitement facile

En France, nombreux sont les laboratoires capables de développer votre pellicule. Vous pouvez aussi le faire vous-même, les produits se trouvent facilement sur le net.

Solide marché de la revente

Vous ne risquez pas, comme avec le numérique, de ne pouvoir revendre votre appareil de prise de vue, qui en numérique se démode d’une génération à l’autre. Il existe une demande solide et stable sur le marché de l’occasion… due aux vertus connues du procédé et à l'affection qui entoure les chambres photographiques.

Résultats difficilement surpassables

Même si le numérique est aujourd'hui en train de doubler le film sur la question de la dynamique dans les dos à grand capteur, les bonnes photographies à la chambre d'aujourd'hui resteront des références par une qualité technique générale à laquelle ne peuvent prétendre les reflex de petit format. La chambre permet, sans le colossal investissement du dos numérique grand format, de jouer dans la même cour... et faire tomber son appareil ne présente pas les mêmes conséquences.

 

 

dernière modification de cet article : 2010

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)