[abonnement gratuit]

l'auteur

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
webmaster de galerie-photo
professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes de 2002 à 2005

Formation : ingénieur IBM
et ancien élève des Beaux-Arts de Paris

Phonem
28 rue de la Madeleine
30000 Nimes
phonem.productivite@(ntispam)gmail.com
www.photographie-peinture.com
[acheter des oeuvres sur
www.nature-morte.com]



Organise
des stages photographiques
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charger une plaque 4x5

Ce petit cours s'adresse à ceux qui n'ont jamais utilisé de chambre et s'interrogent sur les gestes très simples du chargement de la pellicule photographique, illustrés ici en 11 étapes. Commencez par vous entraîner en lumière vive en sacrifiant un plan film !

 

matériel nécessaire
un manchon de chargement (très pratique quand on n'a pas de pièce noire ou en voyage, il permet de charger en lumière ambiante), boîte de plan-films, châssis


placement du manchon
Le matériel ayant été introduit dans le manchon et les fermetures éclair étant tirées, on introduit les bras dans le manchon jusqu'au-dessus du coude. Le travail peut commencer.



Première opération en aveugle : on commence par tirer le volet d'un des côtés de la plaque, sans le dégager complètement. L'un des côtés du volet a un repérage blanc, l'autre noir. Cela permet à la prise de vue, en échangeant les faces du volet, de savoir si le plan film a été exposé ou pas. Si vous avez pris soin de mettre les plaques dans le manchon en vérifiant vos faces blanches, mieux vaut donc ne pas retirer complètement les volets dans l'obscurité... une inversion des faces serait possible !

 


Etape critique : 
introduction du plan film
le film est présenté à la rainure qui le guidera, en dessous de la rainure du volet. On peut le courber légèrement pour faciliter la manoeuvre. Sous l'index l'opérateur doit sentir le petit découpage du plan-film qui lui permet de savoir que la surface de l'émulsion est bien placée. Si le film est bien positionné, il rentre sans forcer. Autrement, recommencer la manoeuvre. 

 

 

Une fois le film en place et complètement à plat, on ferme la charnière qui recevra l'extrémité du volet.

 

Le volet est fermé à présent. Il vient s'emboîter dans la charnière assurant l'étanchéité à la lumière.

On termine les opérations obscures en tournant d'un quart de tour le petit loquet de sûreté.

Les opérations de chargement sont à présent recommencées pour l'autre face de la plaque.

 

Au moment de la prise de vue, et après que les opérations de cadrage et de mise au point auront été effectuées sur le dépoli de visée, le dos de l'appareil sera légèrement écartée et la plaque introduite dans l'appareil.

 

 

La plaque vient se positionner sur une butée dans le dos de l'appareil. L'obturateur doit à présent être armé pour prendre la photographie.

Au moment de la prise de vue, on retire le volet de la face avant de la plaque. On déclenche l'obturateur pour insoler la plaque. On referme enfin la plaque en inversant le sens du volet de sorte de présenter son repère noir et non plus le repère blanc en face de plaque.

 

 

 

 

dernière modification de cet article : 2001

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)