[abonnement gratuit]

l'auteur

Jean-Michel Leligny

Reporter-Photographe
photographe de formation
(Louis Lumière)

www.leligny.fr
 jimel.perso.sfr.fr
 jm@leligny.fr
 


"L’espace d’un été, je suis devenu photographe voyageur et cycliste, à la rencontre de ce que j’appelle la « France par le milieu », celle qu’on ne voit jamais sur les magazines, ou à la télé, loin des cartes postales et des clichés. Mon périple à bicyclette m’a mené de Dunkerque jusqu’au col de Pal à la frontière espagnole, le long de cette ligne imaginaire qu’est le méridien de Paris, devenu en l’an 2000, méridienne verte. Je suis ainsi parti en quête de paysages anodins et de rencontres, associant texte et photographies sous forme d'un constat. J’ai voulu mes photographies simples, sans recherche esthétique particulière, privilégiant la vérité de l’instant et des rencontres."
(lire la suite de la présentation)

Ces images sont extraites d'un travail comprenant plus de 200 photographies issues de ce voyage.

 

Voir semaine précédente
Voir semaine suivante

 

Merci à Georges Laloire
pour sa relecture attentive

 

 

Jean-Michel LELIGNY : 2°20' -
Journal (semaine 3)
St-Palais - Sauveterre-de-Rouergue

Jean-Michel Leligny

 

Questions-réponses :

Vous allez où ? Vous venez d’où ? Le long de ce périple, je l’explique comme s’il en allait d’une affaire d’Etat. C’est beaucoup plus facile que de répondre à la vraie et seule question : pourquoi suis-je là ?

Vous voyagez seul ? Avant que je puisse répondre, le commentaire fuse invariablement : Ah, ça doit être dur… Comme si l’on devait toujours être accompagné pour soulager sa douleur…Pour avoir l’impression d’exister dans le miroir que vous renvoie l’autre…

Vous descendez ou vous montez ?…. Euh, là, je ne savais jamais quoi répondre. Si on se rapporte à la carte de France, telle qu’elle se présente à nos yeux, je descends du nord vers le sud. Mais en fait, et ce n’est pas le moindre des paradoxes, tout du moins pour mes mollets, plus je descends, et plus je monte….

Mercredi 10 août, Saint-Palais - 2°18’02, 46°26’23, Alt 379m

Ici, il y a deux bistrots. C’est un vacancier qui m’a accompagné sur quelques kilomètres et m’a indiqué celui dans lequel il fallait aller. Le seul, le véritable, celui où le pouls de la petite commune bat. Il s’agit d’un pavillon où la salle à manger a été transformée. Mireille le tient avec sa mère, afin de maintenir le lien dans cette petite bourgade. Les photos de l’équipe de football féminine sont accrochées au mur et les coupes garnissent les étagères. Ici, on vient discuter, s’entraider, passer un bon moment, manger le plat du jour... Saint-Palais y conserve son âme.

Jeudi 11 Août, Bellegarde en Marche, 2°17’91, 45°59’25, Alt 624m

Mauricette et Lucienne me sont apparues à la sortie d’un virage à la fin d’une longue côte, alors que j’étais arc-bouté sur les pédales de mon vélo. Une vraie vision avec leurs chapeaux de paille et leurs robes. Mais aussi un prétexte pour faire une pause. On aurait dit deux Parisiennes en goguettes, mais toutes deux sont de pures Creusoises, deux voisines qui habitent un petit hameau et aiment à se promener ensemble… juste une idée du bonheur simple.

 

Crocq, 2°22’11, 45°51’82, Alt 715m

Je déambule le soir dans ce village touristique pas vraiment très accueillant. Tout en haut du village, ce sont les morts qui possèdent une vue imprenable sur le plateau de Millevaches. J’ai eu la paresse de ne pas prendre mon trépied. Alors, en redescendant, je trouve une boîte aux lettres face à cette station-service en vente et j’y pose mon appareil photo.

 

Vendredi 12 Août, Etang de Méouze, 2°19’05, 45°43’44, Alt 857m

Je viens de passer le point le plus élevé de mon périple après avoir traversé le plateau de Millevaches. Ce paysage me rappelle la Finlande. J’ai soudain envie de m’arrêter, de me reposer, de me fondre dans l’eau de ce lac... oublier, se dissoudre, juste quelques instants, oublier la fureur du monde…

 

Samedi 13 Août, Ally, 2°19’12, 45°10’46, Alt 720m

J’ai fui le camping bruyant, cher, et surchargé de Mauriac. Mais à Ally, le camping a disparu sous les coups de boutoir des normes européennes, comme beaucoup, le long de mon voyage. Je me rabats sur le stade, et je dors en compagnie des gens du voyage. Généralement, il y a toujours moyen d’avoir accès aux sanitaires. Mais ici tout est verrouillé… Point de salut !

 

Dimanche 14 Août, Selves, 2°20’14, 45° 00’00, Alt 640m

Nous sommes à la jonction de la méridienne et du 45e parallèle. A mi-chemin entre le pôle Nord et l’équateur. Denis est le propriétaire de ce champ où, en l’an 2000, ont été plantés 4 Ginkgos afin de marquer cette intersection mythique. Denis a vu défiler tout le gratin mondain pour l’inauguration, des hélicoptères se poser au milieu de son champ, mais personne n’a pensé à arroser les Ginkgos. L’arbre aux mille écus, l’arbre le plus ancien connu sur terre, qui existait bien avant l’apparition des dinosaures, n’a pas survécu. Aujourd’hui, il a planté ce piquet de fer pour marquer le lieu…

 

Lundi 15 Août, Calvance, 2°22’07, 44°35’17, Alt 559m

Aujourd’hui, le cœur n’y est pas. Je ne trouve pas de sens à ce voyage. Je me venge sur les pédales, mais je ne trouve pas l’inspiration. Je photographie les champs, comme autant d’espaces vides à peupler d’illusions perdues à tout jamais…

 

Mardi 16 Août, Sauveterre de Rouergue, 2°19’12, 44°13’47, Alt 477m

Michel Puech est garagiste depuis 1959 à Sauveterre, l’année de ma naissance. C’est maintenant son fils qui tient l’affaire familiale. A 83 ans, Michel a été opéré d’un glaucome et ne peut me voir…

 

 

Voir semaine précédente
Voir semaine suivante

     
     
   

 

 

dernière modification de cet article : 2011

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)