[abonnement gratuit]

 

Olivier Cahen

Retraité mais actif dans des associations, notamment celles de stéréoscopistes : SCF dont il a été responsable de la formation en stéréo, puis du bulletin, puis même président pendant quelques années, ISU (International Stereoscopic Union) dont il était "congress manager" en 2003 et dont il est encore "club representative".

Ingénieur, d'abord en recherche appliquée dans diverses branches de l'électronique (surtout des dispositifs comportant des faisceaux d'ions ou d'électrons), puis en évaluation des applications de certaines techniques nouvelles, un peu sur les programmes européens de recherche, un peu sur la télévision en relief.

olivier.cahen(at)aliceadsl.fr

 

Commander le livre

 

 

 

 

L'Image en relief

une interview d'Olivier Cahen

 

Olivier, vous sortez aux Presses de l'Ecole des Mines Paristech votre nouveau livre l'Image en Relief - du Film au Numérique. Pourquoi cet éditeur scientifique ? Le sujet n'intéresse-t-il pas un éditeur grand public ou le contenu est-il à ce point technique ?

Il se trouve qu'un de mes amis, professeur à l'Ecole des Mines, m'a proposé de me mettre en relation avec son éditeur. La réputation de cette Ecole donne sûrement à mon livre une garantie que certains lecteurs professionnels prendront en compte.

D'autre part, il y a un peu de calculs dans le livre : c'est de niveau mathématique assez bas (à mon époque c'était classe de première) mais peu compatible avec l'édition "grand public". En effet, contrairement à ce qui se passe en photo "plate", on peut calculer les dimensions qu'aura chaque élément de l'image lors de l'observation en relief, et les principes du calcul sont dans le livre.

Et il est probable que les tirages resteront en-dessous de ce que les éditeurs "grand public" pratiquent couramment : l'édition 1990 chez Masson n'a été vendue qu'en 900 exemplaires.

Par ailleurs, je vois mal Monsieur Flammarion ou Monsieur Hachette, personnes fort respectables au demeurant, s'encombrer d'un CD-ROM et de deux visionneuses pour les insérer dans un livre.

 

Qu'est-ce que le lecteur trouvera dans le livre ?

- D'abord des rappels sur la vision binoculaire et les indices monoculaires et binoculaires de profondeur ;
- puis les conditions à respecter pour une vision confortable en relief ;
- dans un troisième chapitre le calcul de la correspondance entre les positions et dimensions dans l'espace objet et dans l'espace image, selon les conditions de prise de vues et d'observation ;
- ensuite un résumé des moyens (méthodes, équipements, logiciels) pour réaliser la prise de vues et la présentation en relief : cette partie a complètement changé depuis l'édition 1990 ;
- ensuite quelques indications sur l'historique de la stéréoscopie et son avenir, notamment sur ses applications pratiques (scientifiques, industrielles, spectacles, etc.).

Enfin et surtout, un CD-ROM qui contient, non seulement toutes les figures citées dans le texte (dont très peu sont imprimées, et en noir et blanc seulement), mais aussi un certain nombre de documents cités dans la bibliographie mais pratiquement introuvables dans les bibliothèques universitaires, par exemple des articles parus dans le bulletin du Stéréo-Club Français ; de plus une bonne centaine de liens vers des sites Internet : des galeries d'images, des sites d'explications, des sites montrant des appareils anciens, et même vers des téléchargements gratuits de livres (en anglais) sur la stéréoscopie. Plus un lorgnon pliant pour voir les images présentées en relief côte à côte, tant dans le livre imprimé que dans le CD-ROM, et un lorgnon pour anaglyphes.

 

Le cinquième chapitre de votre livre retrace l'histoire de la stéréoscopie et traite de son avenir. Les constructeurs d'écrans estiment aujourd'hui avoir à peu près saturé le marché des grandes dalles plates, et le passage au relief pourrait offrir l'occasion du ré-équipement de l'ensemble des ménages en occident. Pensez-vous que cette circonstance est l'Opportunité que le relief attendait ? Voyez-vous des raisons pour lesquelles cette fois encore, cela pourrait ne pas marcher ?

Hélas, il risque d'y avoir beaucoup de raisons :

- d'abord l'absence de normes complètes : trop de personnes ont acheté des écrans en relief et n'arrivent pas à les utiliser comme ils le souhaitent.
- D'autre part la pauvreté des contenus actuels. La plupart des entreprises qui se sont mises au relief étaient débutantes dans ce domaine, beaucoup ont fait des erreurs techniques lourdes, pour ne pas dire plus.

Quel est le moyen de restituer le relief qui vous donne personnellement le plus de bonheur ?

Personnellement, je me suis équipé, il y a quelques années, de moyens de projection en relief, avec deux projecteurs numériques. Les amis (ou membres de la famille) qui voient ces projections disent qu'on croirait y être, c'est aussi mon impression.

 

 

Autres pages sur la photo en relief :

autochrome
heidoscop 6x13 à dos interchangeable Rollfilm
hidden depths : Jacques Henri Lartigues's stereo photographs
hidden depths : les photographies stéréoscopiques de lartigue
image en relief
la photographie en relief
photographie en relief - rien ne vaut le 6x13
photographie en relief 6x13
photographie en relief 6x13 : le montage
projecteur stéréo 6x13
un prototype d'appareil photographique 6x13 pour la photographie en relief

 

Retrouvez toutes nos pages
concernant la photographie 3D sur
www.photo-stereo.com

 

Commander le livre

 

 

dernière modification de cet article : 2011

 

 

   

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)