[abonnement gratuit]

l'auteur

Thierry DONNAY
photogramme@hotmail.com

Les produits nécessaires aux procédés alternatifs peuvent être commandés sur le site de Thierry Donnay consacré à ces techniques en www.photogramme.org .
On trouvera en particulier le catalogue et les prix  en http://www.photogramme.org/
textes/catalogue.htm

 

 

 

 

Le tirage à l'œuf entier

Introduction

Il s’agit d’une variante du tirage à la gomme que je perfectionne depuis maintenant plus d'un an. Voici donc le fruit de mes recherches.

L'œuf est une substance parfaite pour le tirage pigmentaire : sa viscosité naturelle le rend aisé à étendre au rouleau et sa résistance à l'abrasion à l'état insolubilisé est très forte (ce qui n'est pas le cas de la gomme arabique). La variante "inventée" par moi-même fonctionne "en théorie" sans multicouche et sans transfert. J'ai bien dit "en théorie" car il faut avouer qu'il s'agit d'un procédé très difficile à réaliser.

Comme vous l’avez appris, l’albumine fait partie de la famille des colloïdes, au même titre que la gélatine ou que la gomme arabique. L'oeuf est donc susceptible d’être utilisé comme composant d’une solution photosensible.

 


Thierry Donnay - Docks à Anvers © (1999)
tirage à l'oeuf

L'émulsion photosensible

L’émulsion se compose d’un œuf entier, de bichromate d’ammonium et de pigment. 
- Battre un œuf entier énergiquement puis le filtrer à l’aide d’un fin tamis. Peser. 
- Supposons, pour le cas de figure, que l'œuf fait 50 g, ou 50 ml. Ajouter 2 ou 3 g de pigment (oxyde de fer noir par exemple) et 18 g de bichromate d’ammonium. 
On peut travailler au bichromate de potassium mais l’expérience montre que le tirage obtenu est moins contrasté. Vous remarquerez que le bichromate n’est pas utilisé en solution car la solution résultante serait trop liquide. 
- Étendre comme pour un tirage à la gomme et sécher dans l’obscurité complète. Cette dernière opération est assez longue.
- Exposer puis mettre le tirage dans de l’eau au moins 2 heures avant le dépouillement.

Dépouillement

Il faut utiliser des techniques qui sont fortement abrasives car l'œuf non exposé à tendance à adhérer au support.

De plus il faut veiller, avant de coucher l'émulsion sur le papier, à ce que le papier soit très bien encollé, afin d'éviter que l'émulsion photosensible ne pénètre dans la fibre du papier et ne donne un tirage empâté.  J'encolle donc mon papier afin de le rendre imperméable. L'émulsion reste à la surface du papier et ne pénètre pas dans sa structure. Pour ce faire j'encolle avec une solution de gélatine 120 bloem - eau. Proportions :15 grs de gélatine dans 100ml d'eau chaude."

Pour le dépouillement j'ai voulu automatiser le processus et j'utilise un pistolet à peinture de marque Wagner. Ce pistolet produit un fin brouillard d'eau pulvérisée mécaniquement. Il s'agit d'un appareil électrique, ce qui évite les crampes du pulvérisateur manuel et assure une relative homogénéité de dépouillement.

Monocouche et couchage

Il est évident que ce procédé peut être fait en multicouche, à l'instar du tirage à la gomme. Mais vu le fait que l'image adhère fort il y a moyen de faire de l'unicouche. Il faut alors augmenter sérieusement la quantité de pigment, afin que la densité du couchage définisse la densité des noirs les plus profonds. En d'autres termes si vous souhaitez un noir d'encre pour vos noirs de l'image il faut que l'émulsion couchée soit très logiquement noir d'encre.

Le couchage est très problématique. Si vous pratiquez du multicouche, ce problème se pose beaucoup moins car 1 couche sur 8 ratée n'est jamais qu'1 couche sur 8. Par contre en unicouche, 1 ratée sur 1 ... Je n'ai pas tellement de conseils à donner, si ce ne sont ceux déjà prodigués pour le tirage à la gomme : travailler avec un rouleau, étaler la solution le plus finement possible.

 

Autres techniques alternatives :
carlos barrentes tireur
collodion humide
collodion, Ô mon beau collodion
construire une insoleuse photo  20x25
construire une insoleuse photo  pour le 4x5"
contre-histoire de la photographie, par camille bonnefoi
cyanotypie
danger de la chimie photographique
Hacer tirajes en el siglo XXI
Interview de Lionel Turban, fondateur de Disactis
j'ai reçu mon kit platine !
justine montmarché et sébastien bergeron : photo de rue
kallitypie
l'orotone pour tous
la trichromie pose la bonne question
le plus grand van dyke
le procédé Rawlins à l'huile, interview de Philippe Berger
michel graniou : palladium
montage simple de tubes uv pour une insoleuse
oléotypie
palladium : un livre en téléchargement gratuit
palladium : un livre en téléchargement gratuit (version 2007)
procédé Van Dyke
sel de der : fabriquer son oxalate ferrique
technique du charbon
technique du papier albuminé
technique du papier salé
tirage au bichromate par teinture directe
tirage au charbon direct
tirage platine - palladium
tirage à l'oeuf entier
tirage à la gomme bi-chromatée
trichromie à la gomme bichromatee
ziatype : une recette du palladium par jean-claude mougin
élargir le trou d'une planchette porte-objectif

 

dernière modification de cet article : 2001

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)