[abonnement gratuit]

l'auteur

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
webmaster de galerie-photo
professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes de 2002 à 2005

Formation : ingénieur IBM
et ancien élève des Beaux-Arts de Paris

Phonem
28 rue de la Madeleine
30000 Nimes
phonem.productivite@(ntispam)gmail.com
www.photographie-peinture.com
[acheter des oeuvres sur
www.nature-morte.com]



Organise
des stages photographiques
 

 

 


 

Construire une insoleuse UV 4x5"
pour réaliser des tirages photographiques
par contact en ziatype et platine-palladium

par Henri Peyre

 

J'habite en appartement, je ne suis pas un bricoleur né et je n'ai pas de laboratoire photographique.
Jusque là je faisais du ziatype en me servant du soleil, plutôt généreux à Nîmes.
Mais pour améliorer mes résultats en abaissant la part des aléas, je me vois obligé d'utiliser à présent une insoleuse UV.  Mon cahier des charges est très simple : je veux pouvoir insoler des plan-film 4x5" avec une insoleuse légère dont l'aspect soit suffisamment convenable pour traîner dans l'appartement sans horrifier ma femme.

Je me suis pas mal documenté sur le net et ailleurs. J'ai choisi de construire moi-même l'engin, avec des tubes de néon montés très proches, en contreplaqué de 5mm pour obtenir un ensemble léger. Toute la partie électrique surmonte les néons. C'est le plus simple et le mieux pour dissiper la chaleur éventuelle. Les petits compléments laitons améliorent l'esthétique mais servent aussi à protéger le contreplaqué de l'éclatement.

Cette page vous donne quelques recettes, les plans et adresses pour vous y mettre. Mes propres recherches sur Internet ont été un peu décevantes et je pense que cette page pourra faire gagner du temps à ceux d'entre vous que l'affaire intéresse.

Voilà l'insoleuse photographique UV terminée, en fonctionnement, avec un châssis et un négatif fourrés dans l'espace prévu à cet effet :

Matériel nécessaire

Le schéma ci-dessous présente les dimensions des 5 planches en contreplaqué de 5mm nécessaires à la réalisation de l'insoleuse.

Hormis la face avant que vous serez obligé de recouper vous-même à 15cm, notez que les dimensions minimum sont de 20cm de côté, ce qui permet la coupe dans les grandes surfaces de bricolage (c'est la plus petite coupe possible chez Castorama et Leroy-Merlin...)

Les équerres de renfort sont des équerres à étagère qui m'ont coûté assez cher, et vous améliorerez probablement la partie budget de cette démonstration. Encore une fois je ne suis pas très fort en bricolage, et j'ai tendance à acheter le premier truc qui me semble convenir...

Un tasseau en pin sert à solidifier la planche du haut sous la poignée ainsi qu'à visser les composants (le tasseau est lui-même collé ou (et) vissé sur le plancher électrique. Il est important que les composants puissent être retirable pour dépannage).

 

On trouvera les tubes UV chez www.gotronic.fr, dans la partie circuit imprimé et aérosols, puis matériel d'insolation (rendez-vous donc en http://www.gotronic.fr/catalog/circuits/circuitframe.htm)
La maison m'a semblé sérieuse. J'ai été livré en une dizaine de jours et l'ensemble était très bien emballé.

On achètera chez gotronic :

- le Kit d'insolation
Ce kit comprend 1 minuterie mécanique 0-7 minutes,  avec 2 tubes UV 8 de 28 cm,
1 ballast 40 Watts pour 2 tubes, 2 starters, 4 supports de tubes et 2 supports de starters. Le kit est fourni avec schéma de raccordement.
(type K28M, version tubes de 28 cm, code 12118)

- 3 Kits d'insolation économiques identiques au kit d’insolation décrit ci-dessus, mais sans cordon secteur ni minuterie. Ce kit permet de transformer le kit 2 tubes en kit 4 tubes. L'achat de 3 kits représente donc 6 néons de plus.
(type K28, version tubes de 28 cm, code 12119)

On se munira de dominos de bonnes tailles qui serviront à regrouper les fils, parce que le montage se fait en parallèle (il existe des sachets de dominos de différentes tailles qui permettent de ne pas se tromper)

Les fils électriques nécessaires sont des fils pleins de 1,5. On en prendra de 2 couleurs, pour mieux se repérer.
J'avais par ailleurs une pince à sertir au fond de ma boîte à outils. L'outil permet de dénuder les fils et m'a fait gagner pas mal de temps.
 

Des cornières en laitons, une poignée de bagage et des cornières de valise, trouvées au rayon "bagagerie" de Leroy Merlin ont alourdit la facture, mais donnent un peu d'allure à l'ensemble.

Une colle mastic et des petites vis à bois ont été utilisées.

Prévoir une petite soudure, très simple, pour le branchement du minuteur. C'est faisable au tournevis, mais il faut un peu de fil à souder à âme décapante pour l'électronique.

 

On termine la liste en donnant toutes les avertissements nécessaires :

Vous pouvez vous électrocuter si vous ne faites pas attention. Ce sont des branchements en 220V et il ne faut pas faire l'andouille.

Ceci dit, en faisant bien attention et en étant soigneux, il n'y a rien de très compliqué.

Mon niveau en électricité est extrêmement bas. Je ne sais toujours pas exactement à quoi servent le ballast et le starter en fin de construction (j'admets avoir lu quelque chose là-dessus à un moment, mais cela ne m'a pas frappé). Donc c'est faisable !

Par ailleurs je rappelle qu'il faut absolument éviter d'admirer l'engin en fonctionnement, les UV pouvant vous rendre aveugle ou vous donner de beaux cancers.

 

Montage

Préparation du plancher électrique

On commence par la corvée : après avoir tracé l'emplacement des supports de tubes 8 watts sur le plancher électricité (répartissez les axes de sorte qu'il y ait 22cm de l'axe central du 1er tube à l'axe central du dernier), procédez à l'évidement au cutter. Nous espérons pour vous que vous n'avez pas acheté du contreplaqué marine, parce qu'avec du contreplaqué ordinaire, c'est déjà une besogne de forcené. Cette première étape est la pire de toutes et j'y ai passé pas loin de trois heures.

Préparation du haut de la boîte

La deuxième étape est fastidieuse mais doit être réalisée avec soin : elle consiste à créer les trous d'aération dans la planche du haut de l'insoleuse. Tous les motifs sont bons du moment qu'ils vous plaisent et que la pose future de la poignée en plein milieu reste possible. A la perceuse j'ai mis 20mn. Avec le recul j'aurais dû y consacrer une heure et le faire avec plus de délicatesse.

Fixer les équerres de sorte de laisser une marge de l'épaisseur du contreplaqué (5mm) de tous les côtés. Coller un bout du tasseau comme renfort de la poignée en dessous de la planche du haut. Visser la poignée.

 

 

Installation des composants sur le plancher électrique

Monter les équerres à fleur de bord sur la face supérieure du plancher électrique.

Installer les 4 séries de composants (un ballast, 2 starters et 4 contacts de tube) les uns à côté des autres. On prendra soin de visser ballast et starters sur un bout du tasseau. Les contacts sont enfoncés par pression et collés au mastic dans le plancher électrique.

 

Voici l'allure du dessous du plancher électrique. Les vis visibles montrent que le bricoleur n'est pas du genre patient : il a collé les équerres et les bouts de tasseau à la colle mastic et a aussitôt vissé pour aller de l'avant...

 

Installation de l'électricité

Attention de prêter la plus grande attention à cette étape.
Ce n'est pas vraiment difficile mais il faut être soigneux.

Quelques observations d'abord. Le fil plein de 1,5 doit être dénudé sur environ 4mm  à chacune de ses extrémités.

Il est entré en forçant dans les contacts des néons (attention, une fois enfoncé, il tient dur comme fer !)

On le fait entrer en force également dans les ballasts, par les trous bas du ballast (on ne se sert pas des griffes supérieures de contact).

Seuls les connexions aux starters nécessitent d'être vissées. Pour l'accès facile aux vis ainsi que pour préserver les contacts de néons, nous recommandons de réaliser les branchements électriques avec les deux petits côtés de la boîte montés, comme ci-dessous. A ce stade, il faut suivre scrupuleusement le plan électrique donné par le fabricant. Nous donnons en téléchargement un plan un peu plus précis, incluant le minuteur et les dominos regroupant les fils provenant des quatre ensembles juxtaposés.

Télécharger ici le plan électrique

Lors du montage, on n'omettra pas de faire des nœuds de sécurité (un à l'intérieur et un à l'extérieur de contreplaqué) sur le câble d'alimentation secteur

nœud extérieur sur l'alimentation secteur

 

Ce plan rapproché ci-dessous montre la brassée des 4 fils d'alimentation des néons arrivant sur un des pôles du secteur (borne X). Le domino permet le montage en parallèle.

Le deuxième pôle (Y) du secteur part vers le minuteur de l'autre côté de la boîte.

On voit ici le passage de la tige du minuteur de l'autre côté de la boîte.
La tête du minuteur est simplement clipsée sur la tige.

Voici le montage du côté minuteur (entre parenthèses, je ne sais pas pourquoi j'ai mis ce minuteur à gauche ; pour un droitier, il vaudrait mieux inverser l'ensemble du montage : mettre l'arrivée du courant à la place du minuteur et vice versa...)

J'ai collé le minuteur à la colle mastic et, pour faire bonne mesure, je l'ai calé avec un bout de tasseau collé. Il y a un peu de tension quand on remonte la minuterie, et je voulais du solide !

Le branchement du minuteur nécessite une petite soudure.

Une fois l'électricité placée, on colle et visse les deux planches de côté de sorte que l'ensemble soit bien raide. Si l'insoleuse manque de rigidité, on peut ajouter des équerres à l'intérieur en bas de caisse (ce qui a été fait ici).

La planche du haut est simplement vissée. On doit pouvoir à tout moment la retirer pour accéder à la partie électrique.

Finitions

Des profils laitons sont maintenus par des cornières sur la planche du haut. L'esthétique n'empêche pas d'accéder à la partie électrique du montage.

Aspect général de la boîte entrebâillée, les cornières retirées (les profils sont simplement posés sur la planche du haut) :

 

Les inscriptions autour du minuteur sont un étalonnage assez grossier, mais qui nous est suffisant. A notre stupéfaction d'ailleurs le minuteur livré s'est révélé assez précis, plus précis en tous cas que le doigt qui le met en position sur un repère approximatif !
Mettons que nous obtenons à chaque fois le temps désiré à plus ou moins 3 secondes sur deux minutes d'insolation.

 

Nous voyons ici le dos de l'insoleuse. Comme nous faisons pas mal de choses nous savons que nous allons oublier l'adresse de gotronic et nous l'avons donc reportée sur le bas de la boîte pour pouvoir éventuellement acheter plus tard des pièces qui nous manqueraient (nous avons déjà acheté deux lampes de rechange au cas où).

Une mention nous rappelle également ce qu'il faut faire pour démonter la boîte. On ne surestime pas ce qu'on sera.

Dans cette vue de dessous on voit les tubes UV. On remarquera le papier alu collé sous les tubes pour augmenter la diffusion. Une feuille de papier alu alimentaire a été aplatie au pinceau sur le bois enduit de colle cellulosique liquide.

Des équerres (ajoutées pour améliorer encore la solidité de la caisse lors du collage-vissage des troisième et quatrième côtés) apparaissent en fond de caisse. On a employé un petit laiton plat pour améliorer l'allure des deux montants intérieur bas de la caisse, à l'endroit où le châssis va être enfourné.

 

On voit ici l'insoleuse fermée, avec ses cornières et les finitions de couvercle
(rondelles plates collées autour de chaque trou).

Les premiers résultats obtenus sont meilleurs que ceux obtenus avec le soleil et dans une proportion que je n'imaginais pas.
L'insolation d'un plan-film 4x5" est parfaite en un temps d'environ 1mn30". Toutefois même si les dimensions de l'insoleuse pourraient laisser croire que la réalisation d'un contact 20x25 est possible, il n'en est rien : L'insolation n'est pas assez forte sur les bords.

Variante 20x25

Pour une insoleuse couvrant le 20x25 il faut acheter chez Gotronic les tubes fluorescents du modèle supérieur (43cm). On peut aussi se reporter, pour la construction d'un modèle 20x25 à la proposition de Jean-Bernard Roux sur galerie-photo.

 

A titre indicatif, pour une insoleuse 20x25, il vous faudra observer avec les tubes de grande taille de Gotronic, placés supports contre support, les dimensions suivantes :

J'ai réalisé une insoleuse 20x25 à ce modèle, qui inclue 8 lampes UV de 43cm.

Mon budget a été :

- Kit d'insolation Gotronic de 43 cm + 4 kits UV supplémentaire (ce qui constitue un kit complet de pièces détachées au cas où...) : 170 € chez gotronic.
- une glace polie à la coupe (que j'ai utilisé plutôt que le papier alu,
sous les lampes : 9 €
- des équerres en bois et une languette de pin : 52€ €
- des cornières en alu, 2 grilles en alu pour le haut de la caisse de sorte de ne pas avoir à faire mille et un trous à la perçeuse, une poignée de valise : 55 €
- les contreplaqués en okoumé de 5mm : 12 €
Total donc, en 20x25 : 298€... et 4 jours de montage avec les différents temps de séchage pour la colle cellulosique.

On peut également pour une meilleure puissance coller derrière les lampes une vitre en place du papier aluminium. Je l'ai fait. Avec le dispositif comprenant 8 uv côte à côte et une glace par dessous, j'arrive à des temps de pose de l'ordre de 1mn... et des résultats cette fois impeccables en 20x25. Autant dire qu'il n'est plus nécessaire de prévoir la moindre grille pour dissiper l'échauffement !
 

 

 

Autres techniques alternatives :
carlos barrentes tireur
collodion humide
collodion, Ô mon beau collodion
construire une insoleuse photo  20x25
construire une insoleuse photo  pour le 4x5"
contre-histoire de la photographie, par camille bonnefoi
cyanotypie
danger de la chimie photographique
Hacer tirajes en el siglo XXI
Interview de Lionel Turban, fondateur de Disactis
j'ai reçu mon kit platine !
justine montmarché et sébastien bergeron : photo de rue
kallitypie
l'orotone pour tous
la trichromie pose la bonne question
le plus grand van dyke
le procédé Rawlins à l'huile, interview de Philippe Berger
michel graniou : palladium
montage simple de tubes uv pour une insoleuse
oléotypie
palladium : un livre en téléchargement gratuit
palladium : un livre en téléchargement gratuit (version 2007)
procédé Van Dyke
sel de der : fabriquer son oxalate ferrique
technique du charbon
technique du papier albuminé
technique du papier salé
tirage au bichromate par teinture directe
tirage au charbon direct
tirage platine - palladium
tirage à l'oeuf entier
tirage à la gomme bi-chromatée
trichromie à la gomme bichromatee
ziatype : une recette du palladium par jean-claude mougin
élargir le trou d'une planchette porte-objectif

 

dernière modification de cet article : 2006

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)